S'abonner: RSS
  • Hello ! J’ai comme l’impression qu’il n’y a plus grand monde ici et je dois avouer que ça fait un moment que je n’ai pas posté mais la je crois que j’ai vraiment besoin de conseils...

    Je ne sais pas vraiment par ou commencer donc je vais essayer d’être le plus claire possible.
    Cette année, je suis rentrée en 1ère S
    Déjà première grosse désillusion à la rentrée ou je découvre la composition de ma classe. Les 40 élèves de la filière scientifique ont été divisés en deux classes : une réunissant tout ceux ayant des options (chinois, musique ou allemand) et les autres.
    C’est donc avec beaucoup de déception que je me retrouve séparée des personnes avec qui j’aurais aimé être cette année puisqu’elles toutes pris des options...

    Ces personnes, je tiens a le préciser, ne sont pas des amis. Il ne me reste plus qu’une véritable pote. L’une ayant changé de lycée et l’autre ayant pris ses distances après un froid l’an dernier.
    Cependant, je comptais justement sur la présence de ces personnes dans ma classe pour créer de nouveaux liens etc...

    Comme un malheur n’arrive jamais seul, ma classe est à mes yeux, merdique. Composée aux 3/4 de ces gens populaires ayant la grosse tête et une fâcheuse tendance à se foutre de la gueule des autres...
    C’est donc tout naturellement que l’on m’a vite étiquetée comme l’intello de service (de part mes deux ans d’avance mais aussi parce que j’ai eu la fantastique idée de mettre une citation d’Einstein en fond d’écran et une autre ds mon agenda)
    Inutile de vous dire que je m’y sens donc très mal et que ma principale préoccupation chaque jour est de ne surtout pas me faire remarquer...

    Les premières semaines de cours sont catastrophiques, je rentre en pleurs, j’angoisse chaque matin a l’idée d’aller en cours... Bref...
    Mes parents m’envoient donc voir une psy avec laquelle je canalise certaines choses et les choses semblent se tasser par la suite. Certes, je ne vais pas en cours avec la plus grande des motivations mais les angoisses semblent avoir disparues.
    Cependant, en béquilles depuis plusieurs semaines a cause d’un probleme au genou, il est vrai que j’essaie régulièrement de m’en servir comme prétexte pour rater des cours. Ce fut un échec a chaque fois, bien entendu XD

    Et puis les vacances arrivent enfin et je les accueille avec la plus grande joie ainsi que des sentiments contradictoires.
    D’un côté je suis contente d’avoir réussi a tenir jusque-là et de l’autre, l’idée même de retourner en coirs me colle des boutons, je m’en sens presque incapable, alors que tt semblait être rentré dans l’ordre...

    Non, je ne me sens pas capable de retourner en cours. D’assumer le regard des autres et mes différences aussi. Celles qui font qu’à 14 ans, je suis en première, je n’ai jamais fait de soirée ou ne suis jamais sortie avec un garcon. Je ne possède aucun réseau social et préfère écouter de la musique classique et tenter de comprendre les travaux d’Einstein.
    Dis comme ça, on dirait que je tire le portrait d’un petit génie héros d’un film mais c’est bien moi...

    Maintenant, arrive la véritable question car face à ca j’ai commencé à réfléchir à des solutions.
    Pour moi, changer de classe ne changera rien et puis le directeur est contre
    Changer de lycée m’effraie aussi et je n’ai pas vraiment la force de tt recommencer.
    Allrs arrive la solution que j’envisage depuis la rentrée mais que j’avais mis dans un coin de ma tête lorsque tout semblait s’arranger : le CNED (Centre National d’Enseignement à Distance)
    Cette décision la ne se prend pas à la légère puisqu’elle consisterait à me déscolariser. Cependant je me pose vraiment la question... Pour le moment je n’en ai parlé à personne mais si c’était la solution ? De nombreux problèmes m’embêtent aussi, comment faire pour les TPE alors que j’ai maintenant commencé avec ma pote et que je ne peux pas la laisser tomber ? Est ce que ca ne va pas finir de me desociabiliser ? Est ce que ca ne va pas représenter un obstacle pour l’obtention du bac ? Une autre question peut-être un peu futile mais qui pourrait vraiment influer ma décision : je fait du théâtre avec le lycée, si je le quitte je vais non seulement devoir arrêter le théâtre mais aussi abandonner la troupe (car je compte au moins attendre Noël avant de me fixer sur une décision), ca m’embêterait vraiment... Et puis si je le fais est ce que je le fais cette année ? Ou l’an prochain ? Ou bien cette année et je retourne au lycée l’an prochain ??

    Je suis perdue dans un flot de questions...
    Hier j’ai trouvé un témoignage sur le site de madmoizelle qui s’appelle "Les cours à distance ont soigné ma phobie scolaire", la fille qui parle etait dans le même cas que moi et son expérience au CNED est très positive. Un autre témoignage dépeint une très bonne expérience...
    Ces deux la me remettent vraiment en questionnement...

    Je ne sais pas quoi faire ! Dois-je en parler à mes parents ? Ou j’attends Noel our le faire ?

    Aidez moi s’il vous plaît

    P.S : Désolée pour le pavé
    • Salut Laure ! C’est vrai qu’en ce moment il y a moins de monde sur le forum... J’essaye d’y faire un tour de temps en temps mais je n’ai pas toujours le temps de répondre aux postes.

      Mais aujourd’hui, ta situation a l’air particulièrement compliquée et urgente, j’aimerais bien essayer de t’aider...
      Déjà, je n’en reviens pas qu’en première, certains ne soient toujours pas plus matures qu’au collège ! De toute évidence tu ne peux pas rester dans cette classe, ce serait invivable. Es tu vraiment certaine de ne pas pouvoir changer de classe ? Quitte à prendre une option pour cela, tu te sentirais sûrement plus à l’aise déjà. Et puis le directeur ne peut pas laisser une ses élèves dans une telle situation ! Je te conseille de réenvisager cette solution avant de prendre la décision de te descolariser.
      L’idée de changer de lycée n’est pas bon plus a négliger. Je connais une fille qui était dans la même situation que toi et qui est partie en internat où elle s’est fait de très bonne amies qui lui ressemblent. Aujourd’hui, elle ne reviendrais pour rien au monde sur son choix.
      Mais si, après avoir bien étudié la question, tu pense que changer de classe ou de lycee ne résoudrait pas le problème, le CNED reste la dernière solution. Je suis sûre que que dans ton cas ce serait une très bonne alternative au lycée et ça m’étonnerais que ça te désaventage pour le bac. Cependant, même si tu en ai sûrement consciente, ce n’est pas une décision à prendre à la légère et ca t’obligerais à faire certains sacrifices comme ton club de théâtre ou ton groupe de TPE.
      Tu dois encore prendre le temps de peser le pour et le contre, mais je pense que le moment est venu de faire part de ton idée à tes parents. Si j’ai bien compris, ils pensent que la situation s’est arrangée depuis quelques temps. Mais il ne faut pas tout garder pour toi, tu vas finir par craquer. N’attends pas Noël pour confier tes problèmes à tes parents, ils pourront t’aider a prendre une decision. Si tu envisage vraiment le CNED, je pense qu’ils comprendront.
      Bon courage ! Tiens nous au courant et n’hésite pas à nous demander d’autres conseils.
      • Hey ! Deja merci d’avoir pris le temps de me répondre.

        Je pensais aussi qu’au lycée les gens étaient plus matures mais ce n’est à priori pas le cas...
        Je ne pense qu’un changement de classe serait possible, il n’y a pas de raison majeure puisque je ne suis pas harcelée ou quoi, je suis juste très mal à l’aise... Pour prendre une option j’ai bien peur que ce soit trop tard aussi malheureusement et je ne le vois ni faire du chinois ni de la musique ou du latin XD --’
        De plus, ça ne résoudra pas un de mes gros problèmes à savoir, une grande solitude car je n’ai plus qu’une seule pote...

        Cnest vrai que changer de lycée m’effraie un peu... Devoir tout recommencer, je n’en ai pas vraiment la force ni l’envie... Maintenant si c’est la solution...

        J’ai commencé à penser au CNED parce qu’au moins je serai toute seule et que je n’airai plus cette terrible impression d’être différente... Plus le temps passe et plus j’ai l’impression de vivre dans une bulle, a part du monde qui m’entoure. C’est quelque chose de très dérangeant et de très déprimant aussi... Je me dis qu’en choisissant cette solution au moins le problème sera réglé...

        Peut-être que pour les TPE il ya moyen que je reste avec mon binôme
        Pour le théâtre j’en doute fortement... Je sais que je pourrais toujours en faire l’an prochain a l’extérieur mais comme j’ai deja fais une pause l’an dernier, reprendre cette annéee me tenait à coeur...

        Je vais tout de même attendre la rentrée et tout pour voir comment cela se passe.
        Cependant je ne sais pas du tout quand et comment en parler à mes parents, j’ai vraiment peur de leur réaction...

        En tous cas merci pour tout !!
        A bientot
        • Oui je comprends, que ce soit dans ta classe ou dans une autre, tu ne te sens pas sur la même longueur d’onde que les autres. Après pour l’histoire de changer de lycée, tu peux toujours y réfléchir wink
          Pour ce qui est du CNED, je pense que tu t’es déjà renseignée, mais il faut etre plutot autonome. Ce n’est peut être pas un problème pour toi, ou en tous cas pas le plus important. Je pense que si tu t’en sors bien au lycée, il n’y a pas de soucis à te faire ! Cependant, si tu prend des cours a distance, il ne faudrait pas que ca te coupe completement des autres. Ce serait bien en effet que tu puisse continuer le théâtre même si c’est surement trop tard pour integrer un club à l’extérieur du lycée cette année.
          Donc oui, pourquoi pas attendre la reprise des cours pour voir comment ça se passe. En attendant, ça ne t’empêche pas de parler à tes parents, tu peux toujours leur dire que tu ne te sens pas à l’aise au lycée et que tu appréhende la rentree sans parler du CNED pour le moment...
          Je t’en prie wink
          • Bonjour j’arrive un peu en fin de discussion mais en fait ma cousine elle fait des cours par correspondance car c était la seule façon de faire des étude dans ce quelle voulais pck son école ( elle est au niveau premiere année d université) ne la pas accepté et franchement ça se passe très bien pour elle et puis elle ne se coupe pas des autres pck elle reste en contact avec ses amies etc et en plus l avantage pour elle c’est que comme elle sait très bien se gérer elle n est pas autant dépassé par les devoirs et les cours que lorsqu’on fréquente un établissement scolaire.

            Bon voilà en tout cas j espère que cette rentré la se passera mieux et que tu prendra la bonne décision
              Les choses les plus folles sont souvent celle qu on regrette le moins. En plus c'est la réalité...
              Pense, croit, reve et ose ! Et c'est de... Walt Disney !
            • Prunelle :

              Oui, c’est exactement ca, j’ai l’impression d’être une extraterrestre
              Je garde en tête l’option changement de lycée mais pour le moment je ne suis pas très motivée, je ne te le cache pas

              Côté organisation et autonomie pas de souci, je me gère assez bien wink
              Après effectivement je ne veux surtout pas me couper des autres ou quoi

              Enfin bref, merci de tes conseils wink

              Lexi :

              Fin de discussion, pas forcément je quis toujours preneuse d’avis et de conseils
              Je vois en effet bcp d’avis positifs ce qui me fait douter

              Merci beaucoup les filles !!!
              • Ça reste peut être la solution idéale en fait ! wink Enfin, je te conseille quand même d’attendre la rentrée pour voir comment ça se passe... Bon courage smiley
                • Peut-être wink
                  En tous cas oui je vais attendre de voir commznt se passent les choses
                  En plus je risque de me faire opérer pour mon genou donc rater des cours...
                  On verra bien à la rentrée comment tout ca se passe

                  Merci en tous cas
                  • De rien ! Tu nous racontera comment ça c’est passé smiley
                    • Hey !

                      Alors... A l’appriche de la rentrée je me sentais pas vraiment bien je dois l’avouer...
                      J’ai finis par en parler à deux potes, l’une est ds ma classe et c’est la seule et unique pote au lycée et l’autre n’est pas ds le même lycée que moi.
                      Cette dernière a été très compréhensive et m’a beaucoup épaulé quant à celle qui est au lycée avec moi, elle n’a pas du tt compris, ne veux pas que je la laisse me reproche de fuir, d’être trop faible...
                      Bref...
                      Ce matin je commençais à 10h et je partais donc plus tard, je prends un taxi qui fait partie de la cie de bus... c’est un peu compliqué bref...
                      J’ai passé une heure et demie à tourner en rond avec la boule au ventre, pleuraant à pluisieurs reprises... Je suis ensuite partie prendre le taxi et etant en béquilles je marcheun peu lentement... je l’ai raté !!! Il etait prévu pour 9:15 et je suis arrivée à 9:17-9:18. J’étais à 5 ou 10 mètres de lui quand il est parti !!! Bref je vous passe les détails (crises de larmes, appel à mes parents en panique...)
                      Je suis finalement arrivée en retard au lycée, vraiment pas idéal pour commencer la journée
                      Celle-ci était plutôt courte mais bon, je ne saute oas de joie à l’idée d’y retourner demain
                      Et pour finir en beauté, toute seule chez moi ce soir je tape "phobie scolaire" sur internet, dans l’espoir surtout je ceois de mettre un mot sur ce qui me fait tant souffrir et de me peouver que je ne fais pas du cinéma pour rien... J’arrive à la conclusion que je n’ai rien, non parce que ce qu’on décrit sur lz net paraît bcp plus violent...
                      En mode dépression, j’envoie un message à ma pote du lycée pour en discuter mais la encore je peux compter sur un fabuleux soutien wink --’
                      Bref, j’avoue qu’à la fois l’idée de C’ED s’affine de plus en plus et pourtant s’efface avec le sentiment de faire la comédie... Je suis un peu perdue j’avoue
                      Voila !
                      J’en ai fini avec mon racontage de vie...